04/10/2006

Il est faux de prétendre que le giratoire de Limelette est difficilement réalisable

En 1997 j'ai réalisé à partir d'un relevé topographique des lieux un avant-projet de giratoire à cet endroit.

Voici le relevé topo de la situation actuelle :

Plan 1

 

Voici maintenant  un avant projet de rond-point aux normes du MET à cet endroit !

Plan 2

 

Et qu'on ne vienne pas dire que le pont du chemin de fer est un problème par rapport à un giratoire.

Tel qu'il existe actuellement, la priorité sous le pont va vers la place de l'Europe. Il n'y a donc jamais de files qui remontent du pont vers le carrefour de la porte de Limelette. En revanche, si il y avait des feux au pont (comme depuis quelques jours mais plus loin ) alors oui! il y a ou il y aurait des files remontantes vers le rond-point, mais  le pont  avec sa priorité actuelle "vide" litteralement le carrefour en continu .C'est pourquoi à une assemblée de citoyens, tout le monde a dit :"Laissez le pont comme il est avec sa priorité actuelle."

Nous nous battrons pour obtenir ce rond-point que tout le monde réclame!

09:45 Écrit par Bernard laduron Conseiller Communal MRIC dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/10/2006

Plaidoyer pour un rond point à Limelette.

Forme du carrefour actuel :

Les branches transversales constituant les rues Ch Dubois et de l'Europe ne sont pas en alignement.

Nombre d'accidents :

Il y a en moyenne un accident toutes les quinzaines. Souvent entre un véhicule qui tourne à gauche et un autre présent dans le carrefour.

Fluidité :

Dû à l'insécurité à ce carrefour, les usagers venant des branches transversales hésitent à s'engager dans le carrefour et créent des files.

En revanche, le pont SNCB tout proche ne crée pas de file remontante vers le carrefour car la priorité est dans le sens Limelette-Rofessart et les vehicules ne sont jamais stoppés au pont après avoir traversé le carrefour. 

Sécurité:

Malgré la limitation de vitesse , la circulation sur la N239 est beaucoup trop rapide et cause les accidents.

Faisabilité :

Des schémas  ont été  dressés et remis au MET en 1997, et   prouvent que la construction d'un giratoire de type MET est possible à cet endroit et que les expropriations peuvent être réduites à un minimum.  

 

 

 

 

 

 

18:47 Écrit par Bernard laduron Conseiller Communal MRIC dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |