21/12/2006

Intervention de Bernard Laduron au conseil communal du 19 décembre.

Déclaration de politique générale  Intervention de B.Laduron  au conseil communal du 19 décembre

 

Informatique page 5

 

Mais , Monsieur le Bourgmestre, on ne parle pas de l’impact d’un réseau à large bande sur la mobilité grâce au télétravail.

Or il est prouvé que le télétravail d’usage dans de nombreuses entreprises va désengorger le trafic des heures de pointe matin et soir sur nos voiries et contribuent significativement à la mobilité.  

 Nous sommes en 2006. De nombreuses entreprises de la région pratiquent déjà le télétravail. Tous les jours,des jeunes cadres et employés passent dans vos rues vers 10h du matin et se rendent à leur travail   et contribuent ainsi à solutionner,  sans vous en réclamer  les dividendes,  le problème de mobilité  à OLLN . Vous n’en parlez pas ! 

 

Mobilité page 12

Vous faites bien entendu référence à votre fameux plan de mobilité . Or ce plan commence doucement à dater et vous avancez très lentement dans sa réalisation.     

On dit que  pour qu’un plan d’action  soit crédible, il doit répondre à 5 critères : il doit être Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste,  échelonner dans le temps (Temporisable).  SMART    

 

Spécifique : Si le plan de mobilité a bien identifié les axes en voie de saturation dans la commune il ne dit malheureusement pas, pour ce trafic en trop ; De quel nature est-il ? Sur quels usagers  doit-on agir ?  Les écoliers du matin ? les déplacements courts < 500m ? < à 2 Km  de personnes en bonne santé , des navetteurs ? , les transports  > 10 km ?. Les solutions alternatives  diffèrent évidemment .Les trois premiers relèvent par exemple de l’alternative des transports doux. Les deux  derniers relèvent du transport en commun ou de  l’organisation du parking.  Plus j’étudie votre plan de mobilité, plus je me dis qu’il est trop peu  ciblé par nature des déplacements. C’est une remarque que nous avions faite à l’époque. Le bureau d’étude vous a  vendu un  produit général basé uniquement sur des comptages  sur  voiries   sans enquêter systématiquement  sur la nature du déplacement !  Les usagers recensés ont –ils rempli une fiche reprenant leur origine et leur destination lors des comptages. ? D’où et vers où ils allaient ? Vers les écoles ? Vers les centre sportifs ? Et d’où venaient-ils ? De Lasne vers le Christ roi ? Du Buston ou de Rofessart  vers l’Athénée ou la clinique ?. Cela aurait permis de classer les usagers par typologie . C’est cela le spécifique ! Cela vous  permet de cibler  vos priorités. Et ainsi de répondre à la question :

Faut-ils construire des pistes cyclables à proximité du centre ? à LLN ? ou en plein campagne ?

Faut-il améliorer les trottoirs proches  des centres commerciaux ou ceux qui mènent à la gare ou ceux qui mènent à une crèche ?  La circulation vers la clinique intervient-elle aux heures de pointes ? pour combien ? C’est cela  le spécifique !

J’ai vu peu de cela dans votre plan de mobilité .

Mesurable : Sans avoir étudié la nature des déplacements  on ne peut en effet mesurer et estimer les nombres d’usagers qui potentiellement peut être intéressé par l’alternative , en mode doux par exemple , en Chemin de fer, Park & ride ?   Connaissez vous exactement  le nombre d’utilisateurs potentiels de ces alternatives ?. Tout cela est-il quantifié ? 

Atteignable :On  ne parle pas des crédits qu’il vous faudra obtenir pour atteindre les  objectifs. On ne sait donc pas si le  plan est atteignable ou soutenable  financièrement!

Réaliste : Votre plan est-il réaliste ?  Cadre-t-il encore  parfaitement avec celui de la SNCB, avec celui de la commune de Court St Etienne ou celui de Wavre ? Le problème du financement du pont de Masaya !!!, la liaison Court RN25 ? , la liaison RN 275 via le vieux chemin de Nivelles  vers E411 ? 

Temporisable : Inutile de dire vous ne  nous donnez aucun calendrier précis ou probable des réalisations.   

Tout cela manque de précision . On a un peu l’impression qu’on s’investit dans des projets au hasard des subsides de la région Wallonne.    Pendant ce temps tout le monde  constate que la mobilité ne s’améliore pas à OLLN

 

 

 

Energie  page 13

 

Ici aussi vous êtes aussi assez imprécis  et même parfois  vous enfoncez des portes ouvertes :

Les émissions CO2 dans les bâtiments Ok mais je voudrais connaître où vous en êtes actuellement dans vos bâtiments et où vous voulez aller. C’est facile de dire 10% en moins mais à partir de quoi ?

 

Pour les véhicules , là c’est carrément la  porte ouverte : car enfin les constructeurs automobiles se sont engagés devant la commission Européenne à ce que les véhicules diminuent leur consommation de  10%  d’ici 2012. Vous allez donc être  servis d’office à condition de  renoncez à acheter des véhicules d’occasion et de  renouvelez votre flotte.  

Pour les nouveaux bâtiments  vous serez attentifs aux normes d’isolation. Fort bien !  Mais de toute façon vous serez obligés de respecter les nouvelles normes que la communauté Européenne va imposer aux pays membres et que la région Wallonne sera  obligée  de transposer en décret. Qu’est ce qui vous distinguera alors  des autres communes de Belgique, de France d’Allemagne ou de  Grande Bretagne ?

Parlez moi de votre centrale d’achat ! Pour QUI , Comment ? Avec quel objectif ? De quoi va-t-elle vivre ? J’attends vos explications  concrètes   Arcelor+ Umicore+ BASF, TOTAL  ou la SNCB d’accord  mais Ottignies lln   !  De plus  si vous excluez  comme le suggère le journal communal et pour des motifs idéologiques, vous excluez donc  de  vos fournisseurs potentiels le plus grand producteur d’énergie verte de Wallonie, ELECTRABEL (54% de l’énergie renouvelable selon la Cwape) je ne comprends plus rien et merci pour le mépris envers les 8000 travailleurs qui apportent leur savoir faire à de cette société. 

 

Vous encouragerez dans les projets de lotissement la construction de maisons à basse énergie.. Comment ? Avec quelle type de prime ? Avec quel budget ?  Exemple à Ferrière ? Qu’est ce que vous allez faire pour imposer au promoteur des normes à basse énergie ? Comment avez-vous fait pour Wilhem & CO ?  Quelles normes spéciales  leur avez-vous imposées ?

 

Quand aux sociétés de logement, elles n’ont pas attendus le programme de majorité de OLLN pour rénover son parc immobilier et édicter de nouvelles normes en matière d’économie d’énergie.

 

Je ne vois rien dans votre action qui vient en « PLUS » de ce qui existe déjà. Et je vous rappelle quand même, que nous vivons dans une région qui figure parmi les derniers de la classe Européenne en la matière… Restez humble et chercher des solutions efficaces SVP. La  La France où l’ Angleterre  respecteront Kyoto ! La Wallonie point ! ..

 

Nature et environnement page 14;

 

 

Vigilance sur Mont St Guibert  « Faire attention à quoi ? dans quel contexte ? » Je lisais dans la presse la semaine dernière qu’à nouveau la Wallonie est  montrée du doigt par l’Europe pour ses décharges. En quoi est-elle déficiente ? Sur quoi va se porter votre vigilance? 

 

Quand au respect de la nature je laisserai la parole aux jeunes de notre équipe qui aiment les animaux , manient et commercialisent les produits de la nature , et qui  peuvent mieux que moi  vous conseiller en la matière. Bérangère Dumont ma collègue vous en parlera.   

 

 

Bernard Laduron

18:34 Écrit par Bernard laduron Conseiller Communal MRIC dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |