04/02/2008

 

 

Un feu d'enfer à la porte de Limelette.

Tous les habitants de Limelette redoutent le  carrefour de la porte de Limelette . Ils y constatent  de très nombreux accidents. Ils savent  que ceux-ci correspondent presque toujours à des tournes à gauche qui finissent par une collision au milieu du carrefour. Le plan de mobilité  mentionne environ  5.000 tournes à gauche par jour à cet endroit !

Comment y supprimer les collisions de tournes à gauche  et améliorer la sécurité de ce carrefour ?  (question simple pour un ingénieur des ponts et chaussées!) Par un giratoire pardi ! De plus,  à proximité immédiate de ce carrefour, une superbe prairie   s'offre  pour  accueillir le giratoire que tout le monde attend !

Mais voilà: la majorité actuelle a inscrit au budget 2006 l'installation de feux intelligents à ce carrefour malgré les débats avec les habitants qui réclament  le giratoire.

Et nos édiles ont le culot d'ajouter que c'est le MET qui  préconiserait  cette solution !

Rappelons que le MET avait prévu initialement à cet endroit un giratoire mais que  le plan communal de mobilité s'est mis à prêcher la nouvelle croyance des feux « intelligents » et pas seulement à la porte de Limelette...

Du coup  le MET, toujours à la recherche de budgets rabotés, (pour offrir des sucettes supplémentaires aux communes protégées des ministres wallons en place)  a,  bien sûr, embrayé dans le même sens   puisque les feux coûtent moins cher à court terme  (mais pas à long terme). Rappelons que les feux s'amortissent  en 15 ans avec des frais élevés d'entretien et de consommation tandis  qu'un giratoire est bon pour 50 ans sans frais spécifiques d'entretien. Installer des feux de circulation est donc contraire aux principes du développement durable! De plus, les giratoires diminuent le nombre d'accidents graves ce que les feux de circulation ne font pas.

Voilà pourquoi les habitants de Limelette sont condamnés à l'enfer de  cette expérience ...fumeuse. Et la majorité s'est chargée d'allumer et de souffler sur le feu ! Dès lors, malgré la présence de feux,  les collisions de milieu de carrefour continueront de se succéder à cet endroit  comme elles se succèdent au carrefour à feux de la Wastinne/Walibi  à Bierges pour les mêmes raisons.

Le 8 décembre une manifestation a réuni quelques 200 personnes pour réclamer le giratoire tant attendu. Un giratoire humain a été formé au milieu du carrefour. Preuve que c'est possible ! Tout ce qu'on a eu c'est en retour une motion du conseil communal, vrai festival de la langue de bois où,   le populisme faisant rage, on nous promet des feux et un giratoire en même temps.

Une première mondiale !

Vive la Wallonie !

Vive le MET ! 

Vive son réseau routier, grande fierté nationale et Européenne.

17:59 Écrit par Bernard laduron Conseiller Communal MRIC dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.